Au sens le plus large, la musique est l'art consistant à arranger et ordonner les sons et les silences au cours du temps : le rythme est le support de cette combinaison temporelle, la hauteur celle de la combinaison fréquentielle, etc.

Festival « Cap sur Madagascar »


Du 1 novembre 2009 au 14 novembre 2009 festival « Cap sur Madagascar » sur les campus Tréfilerie et Denis Papin organisé par l'association "Agissez!" (lauréate du Forum des Associations 2009) suive d’ une soirée de clôture au Fil de St-Etienne.

Au programme
Voyage à la découverte des richesses culturelles malgaches à travers particulièrement une expo photo, des dégustations, un discours sur le Tsapiky et un concert au "Fil"

Du 1er au 14 novembre, à l'Université Jean Monnet
Exposition photographique renseignée - Bibliothèque Universitaire Tréfilerie

Début novembre 2009,
Restaurant Universitaire CROUS Tréfilerie - Repas malgache
Jeudi 5  novembre 2009  - 17h30, libre accès, Campus Tréfilerie, amphi E 0.1:
Conférence ethnomusicologique
Julien MALLET, Président de la Société Française d'Ethnomusicologie et chercheur à l'IRD (Institut de Recherche et de Développement) présentera ses recherches sur : « le Tsapiky, une jeune musique de Madagascar »

Lundi 9 novembre 2009 , 17h-19h30
SUAPS - Denis Papin-salle A - Stage de danse africaine
Gratuit - Réservé aux étudiants titulaires de la carte « sport »
En collaboration avec l'association DONI DONI

Samedi 14 novembre, à 20h
Soirée Concert au Fil - Le Fil, 20 bd Thiers -Plaine Achille, St Etienne - www.le-fil.com

Programme de la soirée:
- lancement officiel, pour Loire Sud, de la Semaine de la Solidarité Internationale
- expo photo documentée
- dégustation malgache
- concert avec :
DAMILY  (Tuléar - Madagascar ) (inédit en France)
Figure symbolique du Tsapiky, Damily fait tinter avec énergie une musique festive, hypnotique et indivisible. Issue d'une alliance entre les musiques traditionnelles malgaches et celles d'Afrique orientale, cette musique (identitaire du sud-ouest de Madagascar) se joue aussi bien lors de rituels que dans les rues. Pilier du groupe et guitariste virtuose, Damily nous propose un jeu libre et compliqué confirmant d'une exceptionnel imagination dans l'art de créer un discours tissé de raisons hypnotiques qui se recommencent, se réfutent et s'interpénètrent. - www.damily.net

FANFARE NI FREIN (St Etienne)
Jouant en acoustique, ce groupe stéphanois débite son énergie partout : de la place de l'hôtel de ville de Vallon-Pont-D'Arc à celle du municipalité de Toulouse, des sables de la côte Atlantique à celles de la Méditerranée, au comptoir d'un troquet ou sur la terrasse d'un restaurant, devant une boucherie ou dans un cinéma, en bref partout où l'envie leur en dit ! - www.myspace.com/lafanfarenifrein

EDGARD RAVAHATRA (Roanne)
Si vous lui demandez quelles sont ses fais, Edgard Ravahatra vous répliquera de lui-même, un sourire à la fois malin et candide aux lèvres : mes oreilles ! La formule n'est ni toute faite, ni une parade stylistique. La vérité est bien là. Sa principale influence est bien celle de sa mémoire auditive, celle qui le ramène vers les rues de Madagascar où il est né et où il passa son enfance. Des rues vivantes, populaires, rythmées par les programmes des radios qui, la journée durant, orchestrent un étonnant concert. - www.myspace.com/edgardravahatra