Au sens le plus large, la musique est l'art consistant à arranger et ordonner les sons et les silences au cours du temps : le rythme est le support de cette combinaison temporelle, la hauteur celle de la combinaison fréquentielle, etc.

Les Valiha : le cithare sur tuyau malgache


Valiha est le nom généralement donné à la cithare sur tuyau malgache, au point que dans l'esprit de beaucoup, alors que cela est inexact, l'instrument serait identique d'un bout à l'autre de la Grande île. En fait, cette volonté consciente ou inconsciente de vouloir gommer les différences, font que l'on, a étendu le nom, de valiha à toutes les cithares sur tuyau, mais heureusement pour l'ethnomusicologue, les citharistes n'ont pas complètement oublié le nom original de leur instrument.

Certainement doit-on rechercher dans cette tentative d'uniformisation un désir, activement voulu, de faire de la cithare sur tuyau un véritable symbole d'unité nationale.
Jadis, la cithare sur tuyau était plutôt perçue comme un symbole de paix à tel point que lors d'un rituel de soumission le seigneur, qui voulait éviter un affrontement avec le roi, remettait en signe de non violence, le valiha.
Par opposition avec lui, la trompe, souvent une conque marine , annonçait un engagement des hostilités par son exposition et son utilisation publiques.

separateur

Les cithares sur tuyau qui ont été à Madagascar simultanément monocordes et polycordes, ne sont plus que polycordes, le monocorde ayant totalement disparu. Leurs cordes, qui sont aujourd'hui le plus souvent en métal, ont été autrefois en boyau ou en matière végétale.

separateur

Le corps de I'Instrument est soit en bambou, soit en bois, voire en raphia (quelques citharistes continuent à fabriquer des valiha avec des cordes en bambou, mais ils se font rares). En ce qui concerne l'accord de I'Instrument, il peut varier d'une région à l'autre, d'une pièce musicale à une autre. Cette modification fréquente de l'accord est rendue possible par la mobilité des chevalets en calebasse ou en poterie.
Les fonctions de l'instrument et la qualité de son utilisateur peuvent être différentes d'un groupe à l'autre.
Le Valiha : un instrument de musique traditionnel malgache

En Imerina, la valiha était un attribut de l'aristocratie, mais dès le XIXème siècle, I'Instrument devient peu à peu la propriété de tous. Un hainteny malgache illustre bien cette marque d'évolution :"Andevolahy mahay valiha Asai-manao tsy mety Nony tsy irahina manao" (Esclave virtuose de la valiha, invité à jouer il se dérobe, délaissé iI se met à jouer)
N'oublions pas que la cithare sur tuyau, outre son nom de valiha s'appelle marovany, volo.

Découvrir l'ambassadeur du Valiha à Madagascar
justinvali1 justinvali2