Au sens le plus large, la musique est l'art consistant à arranger et ordonner les sons et les silences au cours du temps : le rythme est le support de cette combinaison temporelle, la hauteur celle de la combinaison fréquentielle, etc.

Un TPV - Un train à Petite Vitesse


Avec Solo…
Dans le public du "Jazz Train", estimé à quelque 200 personnes, beaucoup d'étrangers. Entre autres des Français familiers des RER et autres TGV et pour qui le train a toujours été synonyme de rigueur et de formalisme, et qui découvrent, amusés, que ne pas se tromper de voie, pour un train, ou disposer d'une locomotive avec assez de puissance pour tracter les wagons prévus, n'est pas si évident que cela !
"Ceci est un TPV, un train à petite vitesse, ironise Anna Razafimbahiny, chanteuse de jazz et dynamique directrice de Radio Lazan'Iarivo, RLI pour le public, et à qui l'on doit cette initiative pour le moins originale" . "De toutes les façons, ajoute-t-elle, il n'y a pas de quoi se presser" . "Ça fait du bien, de temps en temps, de laisser la part belle à l'imprévu, tant qu'il n'y a rien de grave !", lâche dans un grand sourire ce Français, touriste mais aussi, sûrement, grand mélomane, puisqu'il ne manque pas d'ajouter : "Et puis, la musique est bonne, très bonne."

Car, avec la découverte des sensations ferroviaires primaires, et le tourisme - la vue le long de la voie ferrée offrant effectivement des paysages de l'Imerina rurale et profonde de toute beauté - . C'est bien la musique qui figure en tête des motivations de la grande majorité des voyageurs du "Jazz Train". De ce côté-là, en effet, rien à redire : Solo Andrianasolo, Sammy Andriamanoro, Tôty, Silo, Nicolas, Nini, Pana et les autres se sont tous montrés à la hauteur de leur réputation respective.
Des dizaines de minutes après l'arrivée finale à la gare de Soarano, où l'on jouera les prolongations, le temps d'une soirée sans trop de surprises, la musique résonne toujours dans un des wagons : l'assistance ne semble décidément pas vouloir lâcher Tôty et sa clique.
Sur le quai, on se congratule, en plaisantant, bien entendu, d'arriver sain et sauf. Et on n'a pas déraillé. Peut-être que si, finalement : chacun dans la tête. Et le Tôty Group, entre autres, dans le menu musical si raffiné du "Jazz Train", les voyageurs ont trouvé le temps bien court !

separateur