Au sens le plus large, la musique est l'art consistant arranger et ordonner les sons et les silences au cours du temps : le rythme est le support de cette combinaison temporelle, la hauteur celle de la combinaison frquentielle, etc.

Le Lamako : l'instrument traditionnel malagasy


Le lamako est un instrument constitu de deux mchoires de zbu que l'on entrechoquait, donnant ainsi par leur percussion un son sec.

lamako Cet instrument de musique dont l'une des fonctions tait d'loigner pendant la nuit, les mauvais esprits se trouvant dans l'enceinte du Palais de la Reine d'Antananarivo et ayant de nos jours quasiment disparu, nous rappelle l'importance de la place du zbu dans la socit malgache, tant au niveau profane que sacr.
Les kotra sont des cloches de bambou suspendues que l'on a localises surtout dans la partie Est de I'le. De celles-ci, on ne retient plus que la fonction pratique lie la riziculture, qui est celle d'un pouvantail, permettant d'loigner les oiseaux des rizires.

Cet instrument qui est galement en voie de disparition est intressant par la contradiction qui existe entre d'une part, sa prsence dans une rgion ctire dont les habitants sont souvent penss par I'Idologie coloniale comme tant d'origine africaine et d'autre part, l'apparition d'une culture matrielle originaire de I'Asie du Sud-Est.

separateur

L'atranatrana  dsigne le xylophone sur jambe, un des rares instruments de musique qui ne soit pas autonome puisqu'il requiert les jambes d'une femme. Compos de 5, 7 lamelles de bois, ce sont toujours deux femmes qui jouent de celui-ci. Pendant que l'une d'elles ralise un ostinato mlodique (motif musical rpt obstinment), l'autre excute une mlodie.

Cet instrument qui appartient au fond le plus ancien de l'instrumentale de l'humanit, tait utilis l'occasion des crmonies caractre sacr. De nos jours, une transformation de l'importance du rle de la femme dans la socit malgache a marginalis le xylophone sur jambe, faisant de celui-ci un instrument de quotidien et de plaisir. lamako2